Chers internautes, nous ne parvenons pas à franciser certaines commandes du site :   - LEXIQUE ICI - .   Merci de votre compréhension.

Rudolf Steiner

Philosophe, artiste, réformateur social (1861-1925)

Rudolf Steiner a développé l'approche d'une tri-articulation sociale de la vie de l'esprit, de la vie de droit et de la vie de l'économie. Par l'attribution claire des idéaux de liberté, d'égalité et de fraternité, cette articulation gagne en impact social. Rudolf Steiner réussit ainsi à réunir les meilleurs éléments de l'anarchisme - liberté spirituelle et la fraternité économique - sans remettre en cause la démocratie comme fondement de l’État.

Tous ceux qui s'intéressent de près à la structure sociale tri-articulée en arrivent bientôt , comme Rudolf Steiner, à la conclusion qu'elle seule est capable de vaincre le nationalisme. L'Allemagne n'appartient alors pas aux Allemands, ni culturellement ni économiquement. Si la tri-articulation est mise en place, il n' y a tout simplement plus de place pour une culture directrice promue par l'État. La protection des place de travail allemandes par le biais de brevets ou de subventions à l'exportation au détriment d'autres pays aura alors servie. Il vaut de se séparer des habitudes de pensée qui nous sont devenue chères et qui contribuent de manière décisive aux conflits mondiaux d'aujourd'hui.

Dans cette phrase, Rudolf Steiner exprime ce que la revendication d'une stricte autonomie pour la vie de l'esprit, la vie de droit et la vie de l'économie signifierait pour le dialogue entre les cultures :

Les habitants d'une région linguistique ne se heurtent pas à des conflits artificiels avec ceux d'une autre région linguistique s'ils ne veulent pas se servir de l'organisation étatique ou la violence économique pour affirmer leur culture de peuple.

Ce plaidoyer en faveur d'une pleine liberté culturelle place sous un jour complètement différent ses déclarations souvent incomprises sur les âmes de peuple ou les races. Si l'individu peut réellement disposer de lui-même, il/elle s'assurera qu'il/elle prend le meilleur des différentes cultures, au lieu de professer inconditionnellement une culture unique.

L'homme libre est un frontalier. L'homme monoculturel, par contre, est une caricature.

Sylvain Coiplet